Interview de Marie Liesse Nimier pour la conception graphique des programmes de professionnalisation des acteurs de la formation

Pouvez-vous nous expliquer votre projet de communication ?

Marie Liesse Nimier : L’Arifor (Action régionale pour l’information sur la formation et l’orientation) est un Groupement d’intérêt public dont les missions sont financées par l’Etat et la région. Une des missions concerne la professionnalisation c’est-à-dire le développement continu des compétences des professionnels de la formation, de l’insertion et de l’orientation en Champagne-Ardenne. En offrant des espaces neutres pour l’échange entre acteurs, la réflexion sur la pratique ou l’appropriation de connaissances, le programme de professionnalisation de l’Arifor cherche à faciliter cette montée en compétence des professionnels mais aussi l’ouverture au travail et à la conduite de projets en partenariat.

 Il contribue ainsi à l’innovation et à la qualité des actions menées sur le terrain.
 L’enjeu est donc de savoir nous démarquer sur le territoire champardennais pour construire et consolider notre place régionale sur le champ de la professionnalisation.
Nous avons alors cherché à apporter un soin et une attention particulière à la charte graphique de notre brochure qui représente notre outil pour communiquer sur le programme des formations Arifor.
L’objectif est de susciter la curiosité, de créer de l’appétence pour la formation et de donner davantage envie aux professionnels de participer à nos actions de formation en jouant sur l’effet de surprise et sur la dimension esthétique à la consultation de la brochure.

 

Comment s’est construit votre support de communication ?

Marie Liesse Nimier : Chaque année, pour la brochure en cours de réalisation, il s’agit de concevoir une charte graphique qui met en relation un environnement naturel spécifique avec une notion ou un concept en rapport avec la pratique professionnelle.
 Les professionnels sont alors sensibilisés au concept de développement durable qui s’applique aussi bien à notre environnement (beau et fragile) qu’à la pratique professionnelle (instable et exposée).
Des liens peuvent se tisser et accompagner une prise de conscience autour du « entretenir pour préserver » ; adage qui convient dans un cas comme dans l’autre.
 Les chartes graphiques de nos programmes de professionnalisation ont porté ces dernières années sur :
– Le désert et les cactus en lien avec le concept de compétences (2009 / 2010)
– Les volcans et leurs manifestations en lien avec la notion de projet professionnel (2010 / 2011)
– La flore et les espèces végétales en lien avec la démarche de partenariat (2011 / 2012)
– L’univers et les étoiles en lien avec la pratique d’orientation (2012 / 2013)
– Les nuages et la météo en lien avec le concept de groupe (2013 / 2014)
– Les espaces détente en lien avec le temps de pause (2014 / 2015)
– Les racines et leur développement avec le concept de représentations (2015 / 2016)
Dans chaque brochure, une partie texte (sous la forme d’adages, de pensées, de jeux de mots, de poésies) cherche, au fil des pages, à interpeller le lecteur sur la notion ou le concept traité en offrant des instants de plaisir, de réflexion ou alors en apportant des éléments de connaissance.
Les dernières pages de chaque brochure apportent une information (en chiffres, en textes ou en images) qui cherchent davantage à promouvoir certains aspects de la structure (résultats de la mission professionnalisation, ressources, équipe…)

 

Que vous a apporté ce support de communication ?

Marie Liesse Nimier : Le questionnaire de recueil d’impressions à chaud utilisé à l’issue de chaque formation comprend une rubrique qui permet aux participants de donner leur appréciation sur la charte graphique du programme de professionnalisation en cours. Les statistiques établies en 2014 ont donné les résultats suivants :
La charte graphique est considérée attirante, esthétique, signifiante et à valeur ajoutée pour 88 % des personnes. Elle est perçue décalée, farfelue et sans intérêt pour 5 % des personnes et les 7 % restants n’ont pas feuilleté la brochure.
Par ailleurs, les intervenants nous ont fait des retours quant à leur appréciation de la brochure dont ils reçoivent un exemplaire et ceux qui interviennent régulièrement dans d’autres régions nous ont fréquemment fait part de la qualité et de l’originalité de notre outil de communication.
Cette pratique que nous avons développée autour de la communication sur notre programme de formations constitue notre propre « marque de fabrique », contribue à façonner une image qualitative de notre mission « professionnalisation » et nous laisse penser qu’elle a un impact positif sur la reconnaissance de nos compétences.
En effet, les résultats à la hausse que nous obtenons depuis quelques années concernant le taux de participation à nos actions, les nouvelles sollicitations et les nombreux retours du terrain (compliments et félicitations venant aussi bien des professionnels que des institutionnels) nous encouragent et nous stimulent pour continuer à apporter des formes d’innovation dans les « zones » où généralement une attention insuffisante est apportée.

 

Conception graphique programme

 

Pour aller plus loin : découvrez notre savoir-faire et contactez-nous afin de déterminer quel type de support de communication peut correspondre le mieux à vos actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.